la bibliothèque

Les enfants de coeur, Heather O’Neill

J’aurais beaucoup aimé me balader en 1914 à Montréal et y croiser Pierrot et Rose. J’aurais sans doute assisté à l’un des spectacles qu’ils créaient étant enfants : un garçon au piano et une fille qui danse. Je serais tombée sous le charme de leur naïveté, j’aurais applaudi et laissé des pièces dans leur chapeau. Puis je les aurais oubliés, laissés, abandonnés, j’aurais passé mon chemin, comme on oublie tous les orphelins. 

Pierrot et Rose, Rose et Pierrot, le duo d’une vie faite de misère et de poésie. Enfants, ces deux banals orphelins se révèlent des êtres extraordinaires : l’une fait rire tout le monde en dansant et en mimant, l’autre improvise à merveille à son piano. Ils rêvent ensemble d’un gigantesque spectacle de clown, depuis l’orphelinat, leur imagination leur susurre d’aller conquérir le monde. 

Un jour, Pierrot et Rose ne sont plus un. Le deux qu’ils étaient s’éteint. Les années passent et ils se perdent, se cherchent, sombrent tout deux dans les misères des rues les plus terribles de Montréal. Mais la vie leur réserve une merveilleuse chance, probablement la seule de toute leur vie, la dernière. 

Les enfants de cœur. Le livre trône à présent sur le devant de ma bibliothèque et je m’apprête à le prêter à à peu près tout mon entourage pour en faire découvrir sa délicatesse et sa magie. On parlerait presque d’un conte, touchant par son écriture à la fois douce et trash. L’honnêteté des mots est tantôt glaçante, tantôt émouvante. De métaphores en images poétiques, on se laisse bercer par la poésie de l’autrice. 

Dans ce roman, on parle de : l’enfance, l’art et la beauté, ce qui peut ou non être montré en spectacle, la figure du clown, la drogue et le statut d’addict, les femmes : leur place dans la société, leurs ambitions et leurs corps. Mais aussi, de liberté, de folie, d’amour et du fait de travailler avec la personne que l’on aime… 

Manon

The Lonely Hearts Hotel et en français Les enfants de coeur, Heather O’Neill, Editions du Seuil, traduit de l’anglais par Dominique Fortier 

Se procurer Les enfants de coeur

Les libraires : format poche, grand format

La Fnac

Amazon : format poche, grand format


Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. […] J’ai parlé plus longuement de ce roman par ici. […]

Répondre à 6 romans pour s’évader cet été – Platine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *